Synergie entre DEV et SEO (SEOCamp 2019)

Par Didier Sampaolo, CTO chez lvlup.

L'association SeoCamp m'a invité à faire une présentation lors de l'édition 2019 de son SeoCampus annuel, sur les synergies à créer entre les profils de développeurs et ceux de consultants SEO. Vaste programme !

Ma présentation

Pendant cette présentation, j'ai montré sur quelles actions SEO un profil technique était indispensable : optimisation des performances, automatisation de tâches répétitives et rébarbatives, etc. Par exemple, lorsque vous partez d'un fichier brut et que vous l'importez dans Excel, avant d'y appliquer filtres et formules de calcul, je pense que vous faites erreur. Tout d'abord, parce qu'un développeur ne prendra pas nécessairement beaucoup plus de temps que vous pour faire les mêmes calculs (une bonne fois pour toutes), mais aussi et surtout parce que vous déplacez l'intelligence business vers un outil externe (Excel). Le process devrait être intégré à votre plateforme. Faites moi confiance : cet état d'esprit vous ouvrira d'innombrables possibilités.

Automatisez !

Quand vous faites une tâche pour la seconde fois, documentez-la. Écrivez, noir sur blanc, chaque étape à réaliser et chaque critère à prendre en compte, comme si vous l'écriviez pour que quelqu'un d'autre que vous puisse s'en charger par la suite. C'est d'ailleurs exactement ce qu'il va se passer. Quand vous devrez faire la tâche pour la troisième fois, c'est signe qu'il est temps de l'automatiser. Appelez votre développeur et suivez le process avec lui, afin qu'il comprenne bien les entrées et sorties de votre "programme", et qu'il puisse vous demander des éclaircissements si nécessaire, voire même vous proposer d'autres voies pour arriver au même résultat.

Plot twist

J'ai dû me rendre à l'évidence : ce qui intéressait vraiment la plupart des SEO de mon auditoire, ce n'était pas de savoir quoi demander à leur développeur, mais plutôt d'apprendre à entretenir des relations cordiales et efficaces avec ce dernier. Une grande majorité des gens qui travaillent au quotidien avec des développeurs, a des difficultés pour les appréhender. On est souvent tenté de mettre ça sur le dos du caractère particulier de ces techniciens. Alors, certes, c'est une donnée à prendre en compte, mais c'est loin d'être la seule.

Par exemple, lors de la session de questions/réponses après ma conférence, plusieurs personnes ont soulevé le fait qu'elles avaient du mal à assouvir le besoin de reconnaissance de leurs développeurs. Pour moi, ça tient moins à une augmentation de salaire qu'au fait de montrer un réel intérêt pour nos métiers techniques. J'ai entendu un nombre incalculable de fois des phrases comme "le code, c'est horrible, je ne sais pas comment tu fais pour faire ça toute la journée" : les gens voient dans le code, non pas une activité créative, mais seulement de la rédaction technique sous contraintes (comprendre : avec des accolades et des guillemets partout). Je pense sincèrement que tous les décideurs et plus globalement, chaque poste qui bosse au contact de développeurs et qui doit compter sur eux, devrait au moins s'initier au code.

Pour aller plus loin sur ce thème, j'animerai un atelier à Genève lors de Performance Web 2019, où j'essaierai de présenter des pistes concrètes pour enfin enterrer la hache de guerre entre développeurs et le reste du monde.

L'évènement

J'ai beaucoup apprécié cette édition 2019. L'ambiance était bonne, et l'organisation aux petits soins. L'association a tenu à proposer des conférences en anglais (ce qui ouvre la porte à des speakers prestigieux) avec même un service de traduction simultanée.

Comme chaque année, j'en suis rentré épuisé mais très content d'avoir fait le déplacement.

Les slides

J'apporte ma pierre à l'édifice
T'en veux encore ?